Être mère solo

Publié le 31 Août 2016

Bientôt 7 ans que je suis séparé du père de mes enfants et il a fallut trouver une organisation pour ne pas se sentir dépassé. N'étant pas maniaque ou psycho-rigide (enfin de mon point de vue), je ne pense pas être trop exigeante envers mes enfants.

Cependant, il était hors de question pour moi de tout leur faire et donc que je sois la bonne. d'autant plus qu'à l'époque ma relation de couple avait finie par me détruire la santé. J'ai déclaré la maladie de Basedow, une hyperthyroïdie auto-immune, c'est l'organisme qui s'auto-détruit. Maladie qui reste un lointain souvenir mais dont il faut un contrôle annuel.

Donc pour pas trop me fatigué au départ, j'ai appris à mes enfants a faire des tâches ménagères qui selon leur âge me sembler adapter. La liste s'est agrandit au fil des années, ce qui me permet d'être fière de dire que mon ado s'est cuisiner des choses basiques et il aime ça. Parfois, il me demande de lui apprendre à cuisine des choses un peu plus complexes (en sachant que pour le moment, je ne veux pas qu'il utilise le four à gaz). Le fait qu'il puisse se faire à manger ainsi qu'à sa sœur maintenant qu'elle rentre en 6ème et pour moi une aide précieuse car je n'ai plus besoin de préparé leur repas la veille.

Dans les tâches que leurs sont confiées actuellement, il y a mettre et débarrasser la table, de même pour le lave-vaisselle, ranger leur chambre et descendre leur affaires sales (sinon je ne les lave pas), trier leur sous-vêtement propre, étendre le linge et j'oubliais passer l'aspirateur.

Je leur fait la liste à chaque fous car ce n'est pas encore un automatisme mais une chose dont je suis sûre c'est que je leur donne les clés pour le jour ou ils prendront leur indépendance.

 

Rédigé par Marionette

Publié dans #Enfants

Repost 0
Commenter cet article